Digital Humanities & Happy Few

Parution dans la collection L’Art en œuvre de l’ouvrage La Critique : art et pratique sous la direction de Laurence Corbel et Agnès Lontrade.

Contribution personnelle : « Digital Humanities & Happy Few : de nouveaux outils pour réinvestir un champ sous-estimé de la critique d’art ».

Dans cet article, je présente pour la première fois les quatre opérations qui permettent d’ouvrir la réflexion sur les fondements théoriques de la pratique de la critique d’art. Ces quatre opérations sont la spatialisation, le quantitatif, les structures temporaires et la fouille de texte.

Pour plus d’information : consulter le site des Presses universitaires du Midi.

 

Image à la une : Davide Balula, vue de l’exposition The Buried Works, galerie frank elbaz, Paris, 21 avril-16 juin 2012, photo Zarko Vijatovic. Copyright galerie frank elbaz, Paris.


Nicolas Thély

Professeur en art, esthétique et humanités numériques à l'université Rennes 2, Nicolas Thély est directeur de la Maison des Sciences de l'Homme en Bretagne (USR 3549).

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *