La critique d’art au banc d’essai des humanités numériques

L’activité de la critique d’art est vue sous l’angle des humanités numériques, les méthodes employées reposent sur une collaboration entre deux disciplines différentes mais défendant la nécessité d’un travail commun basé sur la réciprocité des apports. Le traitement automatique des langues propose d’adapter ses techniques aux besoins des philosophes de l’art qui peuvent ainsi mener des analyses habituellement hors de portée notamment de par la quantité de textes disponibles.

 

Nicolas Thély, Fabienne Moreau, Vincent Claveau, Elsa Tolone. La critique d’art au banc d’essai des humanités numériques. Digital intelligence, DI 2014, Sep 2014, Nantes, France. 5 p., 2014. <hal-01052806>


Nicolas Thély

Nicolas Thély est professeur des universités en art, esthétique et humanités numériques à l'université Rennes 2. Il est directeur de la MSH-B

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *